Reportage: Marjo & Natacha Manifestation contre la venue d’Eric Zemmour à Genève

Journaliste’s : Marjo & Natacha Manifestation contre la venue d’Eric Zemmour à Genève

LIBERTE D’EXPRESSION ET DISCOURS DE HAINE – OÙ EST LA LIMITE ?

L’annonce de la venue à Genève du polémiste français Eric Zemmour pour participer à une conférence-débat, avec le soutien de l’avocat suisse Marc Bonnant, à laquelle de nombreuses personnalités genevoises ont été conviées a mis Genève en ébullition. C’est qu’Eric Zemmour est pour certain-e-s considéré comme fasciste de par ses pensées idéologiques et politique réactionnaires et nationalistes propres à l’extrême droite. Six jours après la conférence, le 31 novembre, il a officialisé sa candidature aux prochaines élections présidentielles françaises qui auront lieu en avril 2022 en tant que candidat libre pour « sauver la France du grand remplacement », pourtant lui-même d’origine juive et défendant le Maréchal Pétain. Pour lui, les idées qu’il défend ne sont que des « opinions philosophiques » bien qu’il ait déjà été condamné trois fois à des peines pécuniaires pour «injures et provocation à la haine», «injures publiques à caractère raciste» et «exhortation implicite à la discrimination».

En réponse à l’accueil d’Eric Zemmour par le gouvernement genevois, plus de soixante organisations de défense des droits de l’homme, syndicales, politiques, féministes, étudiantes, LGBT etc.. ont formé une coalition qui a décidé l’organisation d’un rassemblement et d’un cortège le jour de sa venue « contre la banalisation des discours de haine ». Appel qui a été partagé à l’internationale, notamment par Olivier Besancenot sur sa page Facebook officielle. La veille de la mobilisation, le site genevois de renverso.co titrait « Zemmour au Hilton, il faut que ça cogne ». Pourquoi une telle réaction et mobilisation ? Voici une très brève sélection de propos tenus lors d’émission radios ou télévisuelles françaises.

« Moi, président de la République, un Français n’aura pas le droit d’appeler son fils Mohamed».

« Les employeurs ont le droit de refuser des Arabes ou des Noirs […] c’est la vie, elle est injuste » […] « il y a des jolies femmes et il y a des moches ».

« Les mineurs isolés comme le reste de l’immigration […] n’ont rien à faire ici: ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont»

D’où l’idée de ce micro trottoir sur la liberté d’expression et le discours de haine auprès de personnes participant à la manifestation (Marjo Blanchet) et croisées au hasard hors manifestations dans les rues de Genève (Natacha Pierrard).

Etat des lieux post manifestation, à part une fausse alerte à la bombe rien à déclarer. Très animée, la manifestation s’est passée de façon pacifique mais clairement revendicative.

Tags:
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?