guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Du 20 mars au 21 juin 2022 c’est le printemps. Les bourgeons éclos pour nous faire jaillir des pétales de tout genre, de toutes couleurs et de toutes espèces. A l’instar des êtres humains la diversité des plantes reflète toute sa richesse pour qui peut l’apprécier. De l’exceptionnelle « Doryanthes Palmeri », plante d’Australie menacée qui ne fleurit qu’une fois dans son cycle de vie (monocarpique) plantée il y presque 40 ans dans les serres du Jardin Botanique jusqu’aux petits pissenlits du parc des Cropettes et les quelques pots florales urbains aux bords des fenêtres ou placés le long des chemins près du parc des Bastions, toute la flore s’épanoui à Genève pour celles et ceux qui sont encore capable de s’en émerveiller. Au Jardin Botanique, ce ne sont pas seulement des fleurs des Alpes, du Jura, des « locales » mais bien du monde entier qui s’épanouissent dans cette arche de Noé élaborée par la main de l’homme, ironie de l’être humain qui essaye de sauvegarder… ce qu’il a quasi détruit ! Conscience de quelques uns d’entre nous que nous devons saluer. Ces images sans chaîne sont pour le plaisir visuel des amoureux de la nature, de ceux qui se battent pour elle et la préservation de sa diversité mais aussi pour tous ceux et celles qui souffrent des rhumes des foins et ne risqueraient pas une mésaventure jusqu’à s’approcher du pollen de trop près. Voici pour vous : « Les fleurs à l’honneur », images sans chaîne sur fond de musique d’Eric Clapton « Tears in Heaven »

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?